Jean-Léon Gérôme, Aimé Morot
Monument à Gérôme

Gérôme exécutant les Gladiateurs, Monument à Gérôme
Jean-Léon Gérôme (1824-1904), Aimé Morot (1850-1913)
Gérôme exécutant les Gladiateurs, Monument à Gérôme
Entre 1878 et 1909
Groupe en bronze
H. 360 ; L. 182 ; P. 170 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Christian Jean

Gérôme exécutant les Gladiateurs, Monument à Gérôme


Le goût du réel et de la vérité historique poussée à son extrême se retrouve dans l’étonnant groupe des Gladiateurs. Cette première sculpture du peintre Gérôme, que l'on avait longtemps cru perdue, fut utilisée par son gendre, Aimé Morot, lui aussi peintre et sculpteur, afin de rendre hommage à l'artiste : il l'a représenté, précisément, sculptant les Gladiateurs, incluant ainsi le groupe original dans sa propre composition. L'ensemble fut érigé en 1909 comme monument commémoratif dans les jardins du Louvre.

Le portrait de Gérôme évoque de manière réaliste les conditions de travail de l’artiste : la blouse, les outils qu'il tient, le regard surpris qu'il semble poser sur le spectateur, tout est là pour faire penser qu'il est interrompu et saisi dans l'instant, à la manière d'une photographie. Quant aux gladiateurs, un mirmillon casqué et un rétiaire avec son filet , réalisés par Gérôme en 1878, ils sont la mise en volume grandeur nature de deux protagonistes d'une scène qu'il avait peinte six ans plus tôt. Gérôme était célèbre pour ses goûts néo-grecs et orientalistes. Soucieux de précision archéologique, il avait fait venir de Naples le moulage de l'équipement des gladiateurs antiques et avait fait exécuter à grand prix de quoi vêtir son modèle parisien.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter