Aristide Maillol
Femme assise sur ses talons

Femme assise sur ses talons
Aristide Maillol (1861-1944)
Femme assise sur ses talons
Vers 1900
Bronze
H. 19,5 ; L. 9,5 ; P. 13,8 cm
© ADAGP - RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Femme assise sur ses talons


A partir de 1895, Maillol, qui s'est d'abord consacré à la peinture, la tapisserie et la céramique, se tourne vers la sculpture. La Femme assise sur ses talons fait partie de ses premières sculptures modelées avec de la terre. Des bronzes tels que celui-ci en seront tirés ultérieurement.

Maillol se cantonne d'abord dans des figures de petites dimensions. C'est seulement après une exposition chez le marchand Ambroise Vollard en 1902 qu'il se lance dans des formats plus ambitieux, comme Méditerranée. Cette voie se révèle heureuse, car les sculptures de Maillol, même de petite taille, imposent leur monumentalité et leur classicisme.
Il reste que ces premières études en trois dimensions du corps féminin se ressentent encore de l'art des Nabis, simplificateur et épuré. Elles annoncent également le retour à l'ordre et le goût pour le lisse qui naît au tournant du siècle, en réaction à l'art tourmenté de Rodin.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter