Misia, reine de Paris

Catalogues d'exposition
Collectif
Musée d'Orsay / Gallimard - 2012
192 p. - 130 ill.ISBN: 9782070138197
Français
35 € - disponible

"Terriblement méchante, adorablement gentille, saccageant tout ce qui ne venait pas d'elle." Valentine Hugo
Misia Godebska (1872-1950), figure de légende de la vie artistique de la Belle Epoque aux Années folles, commence à se faire connaître par son talent de pianiste. Son premier mariage en 1893 avec Thadée Natanson, le directeur de La Revue blanche, la propulse au centre d'un groupe de créateurs défendant un art symboliste et décoratif.
Au sommet de son influence, elle devient l'une des femmes les plus portraiturées de son temps, posant pour Bonnard, Vuillard, Vallotton, Toulouse-Lautrec, Renoir. Amie de Diaghilev, Nijinski, Stravinski, Cocteau, Chanel, elle finance, grâce à la fortune de son deuxième époux, Alfred Edwards, un magnat de la presse, les Ballets russes pendant plus d'une décennie. Son troisième mari, le peintre catalan José María Sert, créera de nombreux décors, en particulier pour cette compagnie. Tombant peu à peu dans l'oubli, elle disparaît en 1950. Coco Chanel la maquille et l'habille alors pour la dernière fois.



Manifestation


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter