Heinrich Kühn. A la recherche de la photographie parfaite

Catalogues d'exposition
Collectif, Monika Faber, Andréas Gruber, Françoise Heilbrun, Astrid Mahler, Anne Tucker
Hatje Cantz - 2010
relié, 25,5 x 30 cm - 280 p. - 281 ill.
ISBN : 978-3-7757-2570-5
Français
49,80 € - disponible

"Par photographie, on entend une représentation figurative, exprimée par une succession sans solution de continuité de gradations, provoquée ou transportée par des effets de lumière."
Heinrich Kühn

Heinrich Kühn (1866-1944) était une des personnalités essentielles et fondatrices de la photographie d'art internationale vers 1900. Concrétiser dans les photographies une vision artistique avec la même précision et la même créativité que dans des tableaux ou des dessins, tel fut le but qu'il poursuivit tout au long de sa vie. Avec Alfred Stieglitz et d'autres amis, il fit de la photographie stylisée un élément de l'oeuvre d'art totale à laquelle aspiraient les artistes de la Sécession. Pour Kühn, l'outil le plus important était le tirage à la gomme, un procédé perfectionné par lui-même, permettant de choisir le papier et le pigment et évoquant par son aspect plutôt la gravure que la photographie conventionnelle. Ainsi, Kühn put adapter les contrastes de luminosité à ses conceptions de l'image et dissoudre à sa guise la netteté, considérée comme contraire à la vision artistique. Vers 1910, Kühn pratiqua une réduction de l'univers romantique du pictorialisme qui aboutit à des compositions d'un équilibre atemporel.
Un texte exhaustif qui inscrit l'oeuvre de Kühn dans l'histoire de l'art et l'époque 1900 ainsi qu'une biographie détaillée sont complétés par un glossaire qui présente les techniques utilisées par le photographe.



Manifestation

Paris, musée national de l'Orangerie



Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter