Les expositions universelles à Paris : architectures réelles ou utopiques

Galerie d'arts graphiques (2005-2008)
Caroline Mathieu
5 Continents / Musée d'Orsay - 2007
broché avec rabat - 21 x 21 cm - 96 p. - 49 ill.
Français
18 € - disponible

A partir de 1851, les grandes capitales vont vivre au rythme des expositions universelles, à la fois lieux de confrontation pacifique et internationale mêlant commerce, industrie et beaux-arts, et véritables laboratoires d'architectures et d'ornementations. A Paris, d'abord peu étendues, centrées autour d'un unique palace, les expositions universelles deviennent dès 1867 d'étonnantes cités de l'éphémère, villes dans la ville, bariolées et colorées. Si 1889 célèbre le triomphe de l'âge du fer avec le Palais des Beaux-Arts et des Arts libéraux, la galerie des Machines et la Tour de 300 mètres, celle de 1900 lèguera à Paris l'un de ses plus beaux paysages urbains. La riche collection de dessins d'architectes du musée d'Orsay et le fonds Eiffel permettent d'illustrer l'imagination des architectes, la diversité des édifices et de ressuciter d'extraordinnaires réalisations aujourd'hui disparues.



Manifestation


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter