Juha

Aki Kaurismäki
1999.VOST
1h48

Quatrième version du roman au cinéma après celle de Mauritz Stiller (1919), de Nyrki Tapiovaara en 1937, et de celle de Toivo Särkä, Aki Kaurismäki propose en 1999 sa propre version, en noir et blanc et muette, parce que l’acteur pressenti pour le rôle, le français André Wilms "n'aurait de toute façon pas appris le finnois".

En 1998, Juha est le film du retour aux sources. C'est un hommage au cinéma muet (Griffith, Murnau), que le critique Peter Von Bagh a qualifié de "dernier film muet du XXe siècle". Mais c'est aussi pour Kaurismäki une façon de s'inscrire très directement dans l'histoire culturelle de son pays puisqu'il s'agit de l'adaptation (très libre) de ce grand classique de la littérature finlandaise, écrit par Juhani Aho en 1911, et déjà souvent porté à l'écran, en particulier par les finlandais Mauritz Stiller (Johan, réalisé en suède en 1921) et Nyrki Tapiovaara (Juha, 1937).



Juha
Aki KaurismakiJuha1999© Kansallinen audiovisuaalinen arkisto

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter