The Avenging Conscience [La Conscience vengeresse]

David W. Griffith
1914
78 min, muet
Paul Goussot, piano

Un jeune homme adopté tout enfant par son oncle à la mort de sa mère, est tenté, devenu adulte, par une carrière littéraire, mais sa vocation et ses amours sont contrariées par son tuteur. Après avoir tué son oncle et caché son corps derrière une cheminée, il est la proie d'un maître chanteur et à d'étranges visions. Un détective mène l'enquête.

Le scénario associe la vie de Poe et ses rapports avec son père adoptif, John Allan, à son univers littéraire en empruntant son intrigue au Coeur révélateur. Témoignant de l'évolution même du cinéma dont il est l'un des grands artisans, Griffith fait un usage subtil des gros plans, des surimpressions, mais infléchit le scénario du côté de la morale plus que de l'horreur psychique.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter