L'explosion des images et leurs procédés techniques

La modernité des XIXe et XXe siècles semble indissociable de l'explosion des images. Celle-ci dépend largement de trois innovations techniques : la lithographie inventée par Senefelder, l'émergence de la gravure sur bois ou "bois de bout" (par opposition au "bois de fil" traditionnel) à la fin du XVIIIe siècle, et l'invention de la photographie en 1839 dont les effets massifs sur l'image imprimée ne se sont guère fait sentir avant le dernier quart du XIXe siècle. Il s'agira ici de la gravure sur bois dont dépend l'essentiel du livre illustré romantique et l'apparition des revues illustrées comme le Magasin pittoresque (1833-1938), The Illustrated London News (1842-2003), et L'Illustration (1842-1944). On suivra le développement technique et les effets esthétiques de ce procédé depuis sa mise au point par Thomas Bewick jusqu'à l'époque de Gustave Doré et de la collaboration de Jules Verne avec Hetzel.


Get the Flash Player to see this player.

sam. 15 mars 2014 - 10h30
Musée d'Orsay
Auditorium niveau -2

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion