Gabriel Woolf, Guy Vandromme, Eric de Kuyper

Gabriel Woolf, récitant
Guy Vandromme, piano
Eric de Kuyper, conception visuelle
Richard Strauss
Enoch Arden, op. 38, mélodrame pour récitant et piano d'après le poème d'Alfred Tennyson

Spectacle en anglais surtitré

"Une bande sonore sans film" : c'est ainsi que le musicologue John Pritchett décrit le monodrame Enoch Arden de Richard Strauss. La perle oubliée de Strauss date de 1897 et est une composition pour voix parlée et piano. Un morceau au piano pensé comme une symphonie et pourvu de "leitmotivs" rythmiques accompagne l'histoire d'Alfred Tennyson. Sur la rude côte rocheuse anglaise, deux amis, Enoch Arden et Philip Ray, aiment tous les deux Annie Lee. Lorsque Annie lui préfère Enoch, Philip souffre en silence ; mais ensuite, Enoch part pour un long voyage en mer et Philip prend soin de la famille sans père...
La version musicale proposée par Richard Strauss de cette histoire sur l'amour et le dévouement jette en quelque sorte un pont entre le langage de ses poèmes symphoniques et celui de ses opéras plus tardifs. Eric de Kuyper a sélectionné des fragments de films qui peuvent être considérés comme des variations sur Enoch Arden. Ils entrent dans un dialogue avec la musique et la narration.

Production Muziektheater Transparant

 

jeu. 10 novembre 2011 - 20h00
Musée d'Orsay
Auditorium niveau -2

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter