L'air du temps

Tableau
Pierre-Auguste RenoirLa balançoire© Musée d'Orsay, dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt
Peindre dans la promiscuité des cafés et des concerts, des guinguettes des bords de Seine, des ateliers, des intérieurs où trône le grand piano, peindre la figure humaine dans son cadre quotidien et la saisir dans ses activités citadines où l'on joue, chante et danse.
Cinq concerts dans la Salle des fêtes, feront entendre le répertoire populaire des années 1870-1900 : les chansons de canotiers des bords de Seine ; le répertoire de Thérésa, chanteuse à voix et à texte, coqueluche des plus grandes salles parisiennes comme l'Eldorado, la Gaîté, l’Alcazar ; les musiques du Salon de Nina de Villard (1860-1880) – La Dame aux éventails de Manet – fréquenté par Verlaine, Cros, Mallarmé, Hérédia, Berlioz, Degas, Chabrier. Sans oublier un détour par Londres, ses rues et ses belles demeures chères à Tissot, Stevens, Whistler et son ami Fauré, ou Offenbach, le pasticheur raffiné de l'art lyrique de son temps et l'un des grands acteurs de la fête impériale.

Résultats
1/1

Les Lunaisiens
Jean-François Novelli, ténor
Arnaud Marzorati, basse
Mélanie Flahaut, flageolet
Isabelle Saint-Yves, violoncelle
Daniel Isoir, piano
Le Salon de Nina (1860-1880) :
Nina de Villard, La Dame aux éventails de Manet, tint l'un des Salons les plus en vogue de Paris, où l'élégance côtoyait l'éclat de rire. Salon littéraire, musical, artistique, mais surtout Salon de l'avant-garde où se croisaient Verlaine, Cros, Mallarmé, Hérédia, Wagner, Berlioz, Degas...
Le Tout-Paris était au rendez-vous pour s'amuser sur des couplets d'Offenbach ou parodier des opéras fantasques, improviser joyeusement...

 

 
jeu. 15 novembre 2012 - 20h00
Musée d'Orsay
Salle 51 - Salle des Fêtes

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter