Laurent Naouri, David Abramovitz

Concert exceptionnel

Laurent Naouri, baryton
David Abramovitz, piano
La Mort
Mort rédemptrice, mort paisible ou mort violente, la fin de vie fascine aussi bien Schubert que Moussorgski. Du Roi des Aulnes à Chants et danses de la Mort en passant par Les quatre chants sérieux de Brahms, cet inépuisable sujet nous révèle ainsi l'intimité des compositeurs à travers leur rapport avec la mort.

Franz Schubert
Totengräbers Heimwehe, D. 842
An den Tod, D. 518
Johannes Brahms
Der Tod, das ist die kühle Nacht, op. 96 n° 1
Immer leiser wird mein
Schlummer, op. 105 n° 2
Auf dem Kirchhofe, op. 105 n° 4
Richard Strauss
Allerseelen, op. 10 n° 8
Befreit, op. 39 n° 4
Gustav Mahler
Tambourg'sell, extrait du Knaben Wunderhorn
Revelge, extrait du Knaben Wunderhorn
Gabriel Fauré
La chanson du pêcheur
Maurice Ravel
Un grand sommeil noir, Kaddisch
Hector Berlioz
Sur les lagunes, "Lamento"
Francis Poulenc
Dans l'herbe
Mon cadavre est doux comme un gant, extrait de
Fiançailles pour rire
Dernier Poème
Maurice Duparc
Elégie
Emmanuel Chabrier
Chanson pour Jeanne
Camille Saint-Saëns
La danse macabre

jeu. 27 mai 2010 - 20h00
Musée d'Orsay
Auditorium niveau -2

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion