En partenariat avec le Collège des Bernardins

tableau
Vincent van GoghLa nuit étoilée© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski
Dans le cadre de l'exposition Au-delà des étoiles, le Collège des Bernardins s'associe au musée d'Orsay autour d'une programmation de rencontres faisant écho à la thématique des paysages mystiques. Le Collège des Bernardins est un lieu historique, un projet à vocation universelle où tous sont invités à s'interroger sur les espoirs et les questions de notre société, sous l'éclairage de la sagesse chrétienne.

En partenariat avec le Collège des Bernardins

Collège des Bernardins

La nuit dans la Bible

Cours semestriel au collège des Bernardins
Par Sylvie Bethmont, historienne de l'art, enseignante à l'Ecole Cathédrale et artiste graveur, et Robert Churlaud, professeur de littérature à l'Ecole Cathédrale

La nuit est ambivalente, à la fois inquiétante et pleine d'espoir ; elle est attente solitaire du jour mais aussi source d'amour et de solidarité. Pour les chrétiens, toutes les nuits que raconte la Bible - à la fois symboliques et quotidiennes - sont récapitulées dans la nuit pascale, alors que le Christ passe de la mort à la vie, des ténèbres à la lumière. Ce cours, à deux voix, présentera une analyse croisée de textes bibliques et d'oeuvres qui développent "ce que la nuit dit au jour" ; des oeuvres musicales, littéraires (de Jean de la Croix à Sylvie Germain) et picturales des premiers siècles de l'art chrétien à la période contemporaine. Nombre d'exemples commentés dans ce cours seront visibles au musée d'Orsay au sein de l'exposition Au-delà des étoiles. Le paysage mystique, car singulièrement au XIXe siècle, la peinture de paysage, plaçant l'homme face à la création, invite les spectateurs à la contemplation, tout en rendant compte de l'expérience mystique des artistes. Des visites commentées au musée viendront compléter les séances au Collège des Bernardins, permettant un face à face avec les oeuvres, des plus bibliques, telle La lutte de Jacob avec l'ange de Paul Gauguin, ou tendant vers la pure abstraction, comme les peintures d'Emily Carr que cette exposition invite à découvrir, ou encore les nuits étoilées de Vincent van Gogh ou de Maurice Denis.

 
jeu. 23 février 2017 - 10h00
jeu. 2 mars 2017 - 10h00
jeu. 9 mars 2017 - 10h00
jeu. 16 mars 2017 - 10h00
jeu. 23 mars 2017 - 10h00
jeu. 30 mars 2017 - 10h00
jeu. 20 avril 2017 - 10h00
jeu. 27 avril 2017 - 10h00
jeu. 4 mai 2017 - 10h00
jeu. 11 mai 2017 - 10h00
jeu. 18 mai 2017 - 10h00
jeu. 1 juin 2017 - 10h00

Paris, Collège des Bernardins

Durée 12x2h

Tarifs

1er cours gratuit - 172€ /86 € (réduit)

L'acte de création comme conversion

Table ronde au musée d'Orsay
Sous la direction de Philippe Sers, philosophe et essayiste avec Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo, Sylvie Bethmont et Robert Churlaud, professeurs à l'Ecole Cathédrale du Collège des Bernardins

Quelque chose de plus grand que soi… Le récit de la conversion de saint Paul sur le chemin de Damas peut servir de paradigme pour dire l'expérience, mystique et bouleversante, de la conversion. Il est donné trois fois dans les Actes des Apôtres, dont deux par Paul lui-même, et s'insère dans une chaîne de récits de conversions. Mais le récit de Paul est réellement singulier pour dire l'indicible. Paul le persécuteur des premiers chrétiens est comme foudroyé, il tombe à terre, voit une lumière "plus éclatante que le soleil", entend des paroles mais il "ne voit rien bien qu'il eût les yeux ouverts". Une expérience qui lui fait commencer une nouvelle vie. Comme le dit Kierkegaard (Discours édifiants), ce qu'il a vécu "en premier peut être sans cesse revécu après lui". De nombreux artistes, écrivains et peintres ont tenté et tentent toujours de dire leur propre expérience de conversion qui n'est certes pas celle de Paul, mais qui les a projetés dans la nuit étoilée du mystère.

 
jeu. 18 mai 2017 - 19h30
Musée d'Orsay
Auditorium niveau -2

Durée 1h30

Tarifs

Plein tarif : 6 €
Adhérents, jeunes et solidarité : 4,50 €

Les paysages et leur mystique

Table ronde au collège des Bernardins
Sous la direction d'Alain Cugno, philosophe, associé à la faculté de philosophie du Centre Sèvres, co-directeur du département de "La parole de l'art" au Collège des Bernardins, et Jérôme Alexandre, théologien, co-directeur du département de recherche "La parole de l'art". Avec : Marianne Lanavère, commissaire d'exposition et Directrice du Centre international d'art et du paysage, Ile de Vassivière ; Isabelle Morin-Loutrel, conservateur des peintures, musée d'Orsay et Tatiana Pozzo di Borgo, artiste.

Pour voir un paysage, se le représenter, il faut nécessairement se tenir devant. Entrer dedans à l'inverse, tout comme le traverser, c'est ne plus le voir, c'est le perdre. Pourtant, bien qu'elle soit un acte supposant la distance, la représentation du paysage conduit à intérioriser l'objet saisi par le regard. L'acte de voir est changé en vision. Il est en effet possible, et peut-être inévitable, de surmonter le paradoxe et d'entrer bel et bien dans le paysage. L'idée même de paysage évoque donc d'emblée la quiétude méditative, le recueillement, l'intériorisation. Etat mystique et paysage ont partie liée. Il se peut même que le rapport de la mystique et du paysage dépasse la seule métaphore, si ancienne et répandue soit-elle.

 
mar. 6 juin 2017 - 20h00

Paris, Collège des Bernardins

Tarifs

6€/3€

Diner du silence

Evénement exceptionnel au collège des Bernardins

Faites l'expérience d'une soirée particulière : un dîner de méditation et de réflexion en silence, ponctué de temps de lecture et de musique. Les textes lus, sacrés et profanes, sont tirés de la Bible et de ceux proposés dans le cadre de l'exposition Paysages mystiques.
Pour qu'il y ait communication, il est nécessaire qu'il y ait des silences, pour écouter l'autre, mais aussi s'écouter soi-même. Le silence n'est pas d'abord l'absence de bruits, de paroles ou de mots, mais plutôt l'attention à une présence, à soi-même, à Dieu. Il peut être intérieurement extrêmement bruyant et source d'interrogations multiples. Quelles que soient nos convictions, il permet de nous interpeller en toute liberté et authenticité, face à nous-même. Les fruits de ces moments sont souvent riches et inattendus. Laissons-nous aller à cette expérience spirituelle que les lectures et la musique vont nous aider à vivre, en toute simplicité.

 
lun. 26 juin 2017 - 20h00

Paris, Collège des Bernardins

Tarifs

Tarif unique : 15€. Sur réservation obligatoire


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter