Correspondance des arts/Synesthésie

"Ce qui serait vraiment surprenant, écrit Baudelaire, c'est que le son ne pût pas suggérer la couleur, que les couleurs ne pussent pas donner l'idée d'une mélodie, et que le son et la couleur fussent impropres à traduire des idées" (Richard Wagner et Tannhaüser à Paris, critique de Baudelaire après la première représentation à l'Opéra de Paris le 13 mars 1861). Montrer comment l'idée de correspondances entre son et couleur, telle qu'elle est développée au XIXe siècle, introduit un nouveau mode de relation entre la peinture et la musique, très différent de ce que recouvrait l'idée classique de comparaison ou de parallèle, telle est l'ambition de cette première conférence.


Get the Flash Player to see this player.

ven. 3 février 2012 - 12h30
Musée d'Orsay
Auditorium niveau -2

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter