Frank Lloyd Wright, le premier des "starchitects"

Pendant une carrière de plus de sept décennies, Frank Lloyd Wright n'a pas seulement réalisé quelques quatre-cents projets et projeté six-cents autres, il a su maîtriser les différents medias de communication pour occuper une place à la fois dans la conscience du public et dans l'histoire de l'architecture moderne. Les journaux, les revues et, à partir des années 1940, la télévision ont contribué à ce que son nom soit pratiquement synonyme d'architecture. A près de quatre-vingt ans, Frank Lloyd Wright a annoncé au public, lors d'une conférence de presse, le projet d'une tour d'un mile de haut pour la ville de Chicago, dépassant de loin tous les gratte-ciels réalisés ou imaginés jusqu'alors. Comment comprendre ce geste publicitaire de la part d'un architecte qui, depuis un quart de siècle, a fait campagne pour un urbanisme dispersé, incarné par la véritable contre-ville qu'est Broadacre City, point culminant d'une carrière dédiée autant à l'architecture qu'à la construction d'une renommée ?

jeu. 12 janvier 2017 - 18h30
Musée d'Orsay
Auditorium niveau -2

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion