Musée d'Orsay: Gothic Revival : architecture et arts décoratifs de l'Angleterre victorienne

Gothic Revival : architecture et arts décoratifs de l'Angleterre victorienne

ARCHIVE
1999

1

2

3

Coiffeuse
William BurgesCoiffeuse© The Trustees, The Cecil Higgins Art Gallery, Bedford
William Burges (1827-1881), poursuivant cette démarche, est le seul à réaliser pleinement le rêve d'un Moyen Age recréé : le programme ambitieux qu'il conçoit pour Cardiff Castle donne une image très vivante, haute en couleurs, de cette vision typiquement victorienne.

En Angleterre, le gothique reste le style par excellence dans le domaine religieux. Mais le Gothic Revival s'étend aussi bien aux grands édifices publics et est largement exploité par les grandes manufactures d'art et d'industrie jusqu'aux années 1880. Aux vastes réalisations architecturales de George Gilbert Scott (Foreign Office, 1858-1866), Alfred Waterhouse (Hôtel de ville de Manchester, 1867-1877) et G.E. Street (Law Courts, 1867-1882), qui s'imposent non sans d'âpres débats, répondent les multiples modèles d'ameublement de J.P. Seddon (1827-1906), Bruce Talbert (1838-1881), où formes et ornements découpés suivant des schémas géométriques se prêtent parfaitement à une large diffusion commerciale. Les caractéristiques du style gothique s'apparentent aussi fortement à l'architecture de la nature et inspirent à Christopher Dresser (1834-1904) d'étonnantes compositions ornementales d'une vigoureuse stylisation.

1

2

3


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion