Musée d'Orsay: Maurice Denis

Maurice Denis

ARCHIVE
2006

1

2

3

4

Maurice Denis (1870-1943) occupe encore aujourd'hui une place ambiguë. Celui qui fut surnommé le "nabi aux belles icônes" est célébré aux côtés de Vuillard et de Bonnard comme l'un des plus importants peintres nabis, l'un des initiateurs du mouvement et son brillant théoricien.

tableau
Maurice DenisTaches de soleil sur la terrasse© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski
Chacun conserve en mémoire le fameux mot d'ordre lancé en 1890 par le peintre alors âgé de vingt ans et inconnu : "Se rappeler qu'un tableau – avant d'être un cheval de bataille, une femme nue, ou une quelconque anecdote – est essentiellement une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblées". La formule, ainsi qu'une poignée d'oeuvres radicales et spectaculaires, comme Taches de soleil sur la terrasse du musée d'Orsay, lui sont associées au point d'avoir occulté la richesse même de sa période nabi et symboliste (1889-1898), la fécondité du renouveau classique des années 1900, et ont contribué au discrédit jeté sur une oeuvre conduite après 1914 en marge des avant-gardes. Car Denis n'a cessé de peindre jusqu'à sa mort et fut dans l'entre-deux-guerres l'un des artistes les plus sollicités pour le décor des édifices civils et religieux.

Pourtant, il revendiqua toujours, y compris dans ses nombreux écrits, la cohérence d'un parcours qui, du symbolisme aux tableaux tardifs, a recherché avec constance et, parfois avec inquiétude, à concilier l'ambition décorative, c'est-à-dire pour Denis le recours systématique et exclusif aux composantes essentielles du tableau (planéité, couleur, composition) avec l'exigence d'un contenu sans cesse renouvelé, que celui-ci soit lié à sa foi catholique, à la description de la vie moderne ou à l'iconographie toute personnelle qu'il forge dès les années 1890.


C'est bien l'enjeu de cette exposition : redonner à Denis toute sa place, l'une des toutes premières, et renouveler profondément le regard porté sur son oeuvre, en renouant les fils entre les débuts et le développement de sa carrière, entre les petits formats nabis et les grands cycles décoratifs.

1

2

3

4


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion