L'Espagne entre deux siècles
de Zuloaga à Picasso - 1890-1920

ARCHIVE
2011

Hermen Anglada CamarasaGranadina© MNAC – Museu Nacional d'Art de Catalunya, Barcelona. Photo : Calveras/Mérida/Sagristà © ADAGP, Paris 2011
Si les peintres du Siècle d'or espagnol sont bien connus du public français, c'est sans doute moins le cas des artistes de la période charnière entre les XIXe et XXe siècles, à l'exception, peut-être, de Sorolla. Ils furent nombreux pourtant, comme Zuloaga, Casas, Camarassa ou Rusiñol, à séjourner longuement à Paris et à exposer régulièrement aux Salons. Cette génération a ouvert la voie à ceux qui allaient devenir des géants de l'Histoire de l'art : Dalí, Miró et Picasso.

Le parcours exalte deux visions de l'Espagne. Une Espagne noire, dont Zuloaga et Solana sont les meilleurs représentants, et une Espagne blanche magnifiée par la palette lumineuse et chatoyante de Sorolla. Entre ces deux sensibilités et dans le foisonnement des mouvements artistiques qui se superposent à l'orée du XXe siècle, l'exposition montre qu'en constante relation avec Paris, capitale de la peinture nouvelle, la plupart de ces artistes adoptent de nouveaux langages, mais restent aussi les héritiers de Greco, Ribera, Goya en préservant leur part d'hispanité.

Commissariat

Guy Cogeval, président des musées d'Orsay et l'Orangerie
Pablo Jimenez Burillo, directeur de la FUNDACIÓN MAPFRE à Madrid
Marie-Paule Vial, directrice du musée de l'Orangerie

Cette exposition est organisée par l'Etablissement public des musées d'Orsay et de l'Orangerie et par la FUNDACIÓN MAPFRE

Publication

L'Espagne entre deux siècles de Zuloaga à Picasso
Collectif
Coédition RMN / Musées d'Orsay et de l'Orangerie
35 €


7 octobre 2011 - 9 janvier 2012

Musée de l'Orangerie


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter