Musée d'Orsay: Pierre Bonnard. Peindre l'Arcadie

Pierre Bonnard. Peindre l'Arcadie

1

2

3

4

5

6

7

8

9

Un Nabi très japonard

Pierre BonnardLa cueillette des pommes© ADAGP, Paris © Pola Museum of Art
Pierre Bonnard (1867-1947) appartient à une génération d'artistes qui a succédé à l'impressionnisme sans le connaître. Son modèle en peinture est Gauguin, sa passion l'estampe japonaise qu'il découvre à l'occasion d'une exposition organisée à l'Ecole des beaux-arts à Paris au printemps 1890.

Pendant cette décennie, il développe un style essentiellement décoratif où les motifs s'emboîtent et se plient dans un réseau complexe de lignes en arabesques et de taches de couleurs vives. La perspective sans profondeur précipite les formes en surface ramenant les plans au même niveau. Cette vision synthétique et le format vertical de ses panneaux décoratifs évoquant des kakémonos lui valent le surnom de "Nabi très japonard" (Félix Fénéon).

Avec ses amis de l'Académie Julian - Maurice Denis, Edouard Vuillard, Paul Sérusier, Paul Ranson, Gabriel Ibels – Bonnard forme le groupe des Nabis, une avant-garde esthétique à tendance symboliste. Ses sujets favoris sont tirés de sa vie intime et du monde contemporain. L'élégance, la vitalité, le charme, la délicatesse et l'humour qui caractérisent sa peinture s'expriment avec autant d'intensité dans les petits formats que dans les compositions de grande taille comme les quatre panneaux sur le thème de la cueillette des pommes réunis pour la première fois à l'occasion de cette exposition.

1

2

3

4

5

6

7

8

9


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion