Max Ernst "Une semaine de bonté" - les collages originaux

1

2

3

4

5



Dessin
Sylvain Goudemare et Antoine-France ClaudeIllustration de Les mémoires de Monsieur Claude (Original pour le Lion de Belfort 28)
Structure et division d'Une semaine de bonté

Les seuls textes présents dans Une semaine de bonté sont ceux des titres qui ouvrent chaque partie. Aux jours de la semaine, Ernst associe en intertitre ce qu'il nomme un "élément" - sorte de symbole commun aux images qui vont suivre -, et un "exemple" - figure ou thème qui va se répéter dans les pages à venir -. Seul dans le dernier cahier, il accompagne les jours par des citations choisies de Marcel Schwob, Jean Hans Arp, André Breton, Paul Eluard et d'autres.

La reprise de motifs et d'accessoires semblables de page en page à l'intérieur d'un même chapitre assure la cohésion de l'ouvrage. Une séparation visible en paragraphes était ainsi possible sans texte. Les masques (tête de lion, tête d'oiseau...), les éléments (eau, dragon, coq...) identifient les jours de la semaine. Le fait qu'à chaque cahier soit associée une couleur apporte une distinction supplémentaire. Les sept éléments symboliques introduits en intertitre -"La boue", "L'eau", "Le feu", "Le sang", "Le noir", "La vue" et "L'inconnu" – constituent enfin un autre moyen de structurer le livre.




Dessin
Max ErnstLe lion de Belfort 28© Photo Peter Ertl. © ADAGP, Paris 2009
Premier cahier
Dimanche
Elément : La boue
Exemple : Le lion de Belfort


Ernst se détache de la chronologie de la Genèse en faisant débuter sa semaine par le dimanche, qu'il fait sombrer dans une orgie de violence, de blasphème et de mort. De même, l'élément associé "La boue" – la boue primitive, der Urschlam – est un contraste absolu avec le jour de repos du Créateur.
Ce chapitre parcourt les milieux les plus variés pour étudier la relation entre les sexes. La persécution, le vol, la séduction, la torture, le châtiment et la mort dominent. La figure récurrente est l'homme à tête de lion, symbole de puissance. Orné de médailles, de décorations ou même du Sacré-Coeur, cet être hybride incarne tour à tour l'autorité sociale, publique et religieuse.

Dessin
Max ErnstL'eau 26© Photo Peter Ertl. © ADAGP, Paris 2009
Deuxième cahier
Lundi
Elément : L'eau
Exemple : L'eau


La violence humaine du premier volet laisse place à la force de la nature. L'eau en est le fil conducteur. Elle détruit les ponts, inonde les rues de Paris, s'infiltre dans les chambres à coucher, les appartements, et emporte avec elle de nombreux êtres humains. Ici, la Femme est reine.

1

2

3

4

5


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter