Musée d'Orsay: Manet, inventeur du Moderne

Manet, inventeur du Moderne

1

2

3

4

5

Du Prado à l'Alma

Après l'échec que ses tableaux ont subi au Salon de 1865, le Christ moqué par les soldats (Chicago, Art Institute) et Olympia, Manet prend la route de l'Espagne pour la première fois.
Son but essentiel, ce sont les quarante Velázquez du Prado. La confrontation réelle avec les maîtres de la peinture espagnole, Greco et Goya compris - pour ne pas parler des collections italiennes de Madrid -, sera à effets multiples. Zola, dès 1866, alors que le Fifre (1866, musée d'Orsay) est rejeté par le jury du Salon, note l'étonnante alliance de sobriété et d'énergie qui se dégage des toiles réalisées après le retour du peintre.

Edouard ManetL'homme mort© courtesy National Gallery of Art, Washington
En fait d'âpreté et de tension dramatiques, L'homme mort (vers 1864, Washington, National Gallery of Art) atteint un sommet qui n'a pas d'égal. Il s'agit, par ailleurs, du fragment d'une scène de corrida que Manet a découpée autour de 1865.
Insatisfaction, ou volonté d'intensifier la puissance visuelle des tableaux, le choix n'est pas anodin au regard des reproches continus de la presse. A défaut de composer, comme on l'attend de lui, Manet décompose et redéfinit autrement l'unité de perception.

Edouard ManetLe balcon© Musée d'Orsay, dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt

Les promesses d'un visage

La formule est de Baudelaire, elle dit le jeu du désir et de la frustration qui traverse la série des portraits de Berthe Morisot qu'ouvre Le balcon (musée d'Orsay) au Salon de 1869.
La jeune femme est issue des meilleurs milieux, où elle trouve mal sa place. Egalement peintre, elle sera un membre actif du "groupe impressionniste".
Morisot a évoqué ainsi ce tableau inaugural : "Ses peintures produisent comme toujours l'impression d'un fruit sauvage ou même un peu vert. Elles sont loin de me déplaire".

Berthe Morisot au bouquet de violettes, Huile sur toile
Edouard ManetBerthe Morisot au bouquet de violettes© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski
Le Balcon trouble autant par son espace suspendu, ses contrastes de couleur, que par le mystère et le silence obstinés des trois protagonistes. Ils s'ignorent et jettent sur l'extérieur un regard désabusé ou presque fatal.
Aux côtés de Berthe Morisot, Manet a représenté la violoniste Fanny Claus et le paysagiste Antoine Guillemet. Jusqu'en 1874, année où elle épouse l'un de ses deux frères, le peintre flirte avec ses métamorphoses.

1

2

3

4

5


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion