Degas et le nu

1

2

3

4

5

Le corps transformé : les nus de la fin de la carrière de Degas

Edgar DegasAprès le bain, femme s'essuyant© Jean Vong Photography Inc
Les dessins de la fin de la carrière de Degas sont particulièrement expérimentaux : les traits de fusain, d'une nervosité inédite dans leur description des appuis et des mouvements de la baigneuse, conquièrent des surfaces de plus en plus grandes, notamment grâce à des reproductions sur papier calque.
Dans Après le bain, femme s'essuyant, Degas reprend ainsi une composition déjà travaillée précédemment. De même, les oeuvres au pastel, d'ordinaire de petite taille, se développent vers des formats inhabituels dans lesquels s'exprime avant tout la flamboyance de leurs couleurs, au-delà de l'exactitude de la scène représentée. Au cours de ces années où la vue de Degas baisse progressivement, la sculpture prend une place grandissante dans son travail. L'artiste, qui ne destinait pas à la postérité ses modelages à la cire, utilise la sculpture pour étudier les postures et les équilibres de ses baigneuses qu'il représente par ailleurs au fusain, à l'huile ou au pastel.
Edgar DegasFemme se coiffant© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski
Degas n'hésite pas à revenir inlassablement sur des poses favorites, expérimentant toujours de nouvelles techniques. L'exactitude de l'anatomie est délaissée au profit d'une émotion toujours plus palpable dans son rapport avec le corps.

Degas est de plus en plus intéressé par la représentation des dos, comme pour se concentrer davantage sur la morphologie que sur la personnalité du modèle. Parallèlement aux découvertes de la chronophotographie, qui permet de décomposer les étapes d'un mouvement, Degas poursuit ses recherches sur la transcription des gestes de ses baigneuses.
Il leur demande des poses parfois très acrobatiques et en réalité, assez éloignées des attitudes d'une toilette. Les tentatives formelles de son oeuvre dépassent alors complètement les ambitions naturalistes des années 1880. On voit parfaitement à travers ses oeuvres tardives combien Degas a souhaité se renouveler dans sa quête plastique. Se dessine alors une réflexion artistique qui n'est pas linéaire, et résiste parfois à l'interprétation lorsque deux styles très différents cohabitent dans des oeuvres réalisées à une même époque.

L'héritage de Degas

Edgar DegasAprès le bain (Femme s'essuyant)© Droits réservés
"Il faut refaire dix fois, cent fois le même sujet" avait coutume de dire Degas. Pendant près de cinquante ans, l'artiste retravaille des poses étudiées antérieurement. Alors qu'il a toujours privilégié les femmes observées en intérieur dans une lumière artificielle, il ressent le besoin, à la fin de sa vie, d'en replacer certaines dans un paysage intemporel, comme Deux baigneuses dans l'herbe ou Deux femmes au bain, à l'image des baigneuses de Renoir.
C'est ainsi qu'il boucle un parcours artistique entamé avec une formation académique et les femmes violentées dans le sombre paysage de Scène de guerre au Moyen Âge. Par ce geste, il démontre qu'il est parvenu à hisser au niveau des grands maîtres du passé son système esthétique, synthèse entre une multitude de références et le monde contemporain.

Edgar DegasDeux femmes au bain© Photo Luc Chessex
Alors que Degas est éminemment célèbre après 1900, que ses oeuvres sont collectionnées en Europe et en Amérique du Nord, sa réputation devient très grande auprès des artistes, y compris des nouvelles générations.
Après son décès, les ventes, en 1918, des oeuvres qui se trouvent encore dans son atelier font l'effet d'une révélation, tant certaines sont radicales. Par exemple, la présence physique des corps schématisés dans les deux versions d'Après le bain rappellent les recherches contemporaines de Matisse ou de Picasso associées à la fin du parcours. Tout au long de sa vie, Degas a renouvelé l'approche du thème classique par excellence qu'est le nu, pour le porter vers les avant-gardes du XXe siècle.

1

2

3

4

5


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter