Félix Thiollier (1842-1914), photographies

1

2

3

4

 

Biographie


1842
Félix Thiollier voit le jour à Saint-Etienne dans une famille de la bourgeoisie rubanière attachée aux valeurs du catholicisme social.

1847
Installation de la famille Thiollier à Paris. L'abbé Paul Lacuria est engagée comme précepteur de ses frères aînés.

1851-52
Retour de la famille Thiollier à Saint-Etienne. Entrée au collège Saint-Thomas d'Aquin d'Oullins, près de Lyon.

1858
Déclaré admissible au concours d'entrée à l'Ecole des Mines de Saint-Etienne, Félix Thiollier préfère se former à la rubanerie. Il s'initie à la photographie, recevant peut-être dès cette époque les conseils techniques du praticien roannais Stéphane Geoffray.

1867
Fonde à l'âge de 25 ans sa propre rubanerie à Saint-Etienne.

1869
Obtient grâce au peintre Henri Baron (cousin de son père) une place dans l'atelier du peintre Louis Français, qu'il décline pour raisons familiales.

1870
Mariage avec Cécile Testenoire-Lafayette, fille de Claude-Philippe Testenoire-Lafayette, notaire et érudit local, président de la Société historique et archéologique du Forez, la Diana (1870-1879).

1873
Rencontre le peintre dauphinois Auguste Ravier. Abandonne bientôt l'espoir de se consacrer à la peinture.

1879
Décide de vivre de ses rentes. Devient membre de la Diana.

1881
Parution du premier ouvrage illustré de ses photographies, Le Poème de l'âme du peintre Louis Janmot.

1885

Première exposition de ses photographies dans les locaux de la Diana à Montbrison, lors du 52e congrès de la Société Française d'Archéologie. Devient membre de cette société, qui lui décerne sa médaille d'argent.

1886
Parution du Château de la Bastie d'Urfé et ses seigneurs.

1889
Parution du Forez pittoresque et monumental. Reçoit, en récompense de ses publications illustrées, une médaille d'argent à l'Exposition universelle de Paris.

1894
Devient membre non résident du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques au ministère de l'Instruction publique.

1895
Reçoit la Légion d'Honneur en tant que photographe.

1897
Reçoit le titre de conservateur honoraire du musée d'art et d'industrie de Saint-Etienne.

1900
Reçoit, en récompense de ses publications illustrées, une nouvelle médaille d'argent à l'Exposition universelle de Paris.

1902
Parution de l'Histoire de Saint-Etienne de Claude-Philippe Testenoire Lafayette, illustrée par Félix Thiollier.

1914
Disparition de Félix Thiollier le 12 mai à Saint-Etienne.

1917
Parution de sa biographie par Sébastien Mulsant.

1

2

3

4


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter