Manet, inventeur du Moderne

1

2

3

4

5

Tableau
Edouard ManetVase de pivoines sur piédouche© Musée d'Orsay, dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt

Less is more

Bien qu'assez nombreuses, un cinquième de l'oeuvre entier, les natures mortes n'ont pas eu pour Manet la valeur qu'on leur prête aujourd'hui. Des catégories, souples mais constantes, ont gouverné sa production - le primat du sens, l'impact sur l'imagination, l'impératif de la composition - et les meilleures natures mortes se font une place modeste au sein de cette hiérarchie.

tableau
Edouard ManetL'asperge© Musée d'Orsay, dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt
Leur raison d'être fut d'abord matérielle. Tant que ses tableaux de figures ne se vendirent pas, il multiplia les fleurs, les fruits et les "tables servies".

Plus que la virtuosité décorative, hommage direct aux vieux maîtres, ou l'intrusion savoureuse de l'accidentel, c'est la dramatisation qui les sauve de la banalité.
Autour de 1880, cadrages et toiles se resserrent. Dépouillement maximum, bref éclat de fraîcheur en pleine pâte. Les petits riens, dont souriait le peintre, accédaient à une plénitude sans précédent.

Edouard ManetL'Exécution de Maximilien© Museum of Fine Arts, Boston

La fin de l'histoire ?

Manet a toujours agi en peintre d'histoire, par ambition d'abord, puis par souci de coller à l'actualité politique. La première oeuvre qu'il ait présentée sous son nom, en 1860, est un portrait-charge d'Emile Ollivier, publié dans Diogène, un journal libéral et anticlérical que dirigeait Ernest Adam.
Cet ami de la famille Manet nous rappelle que le son milieu tient à l'opposition sous le Second Empire.
Que Manet ait ensuite brossé plusieurs tableaux contestataires, du Combat du Kearsarge (1865, Philadelphie, Museum of Art) à l'Exécution de Maximilien (1867, Mannheim, Kuntshalle), n'a rien pour surprendre.

Edouard ManetL'évasion de Rochefort© 2010 Kunsthaus Zürich.
L'arrivée des radicaux au pouvoir, en 1879, lui donna un dernier coup de fouet.
Dès l'instauration du 14 juillet et l'amnistie des Communards, il se décide à rendre hommage à un "rouge". Ce dont Monet se fait l'écho, en décembre 1880 : "J'ai vu Manet, assez bien portant, très occupé d'un projet de tableau à sensation pour le Salon, l'évasion de Rochefort dans un canot en pleine mer".

Destiné au Salon la toile inachevée fut à la fois sa Barque de Dante (Eugène Delacroix, 1822, musée du Louvre) et son Radeau de la Méduse (Théodore Géricault, 1819, musée du Louvre).

1

2

3

4

5


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter