Victor Baltard (1805-1874). Le fer et le pinceau

1

2

3

4

5

6

7

Le marché et les abattoirs de La Villette

Comme les halles, la question des abattoirs est un problème essentiel de l'urbanisme parisien. Dans les années 1850, tant pour des raisons d'hygiène que de fonctionnalité, Haussmann fait adopter le principe de réunir tous les abattoirs parisiens en périphérie, à proximité d'un nouveau marché à bestiaux.
Fort de son expérience aux halles centrales, Baltard est chargé de concevoir le projet de ce vaste ensemble. Il laisse cependant à l'architecte Louis Adolphe Janvier le soin d'exécuter l'édifice. 

Cette immense cité du sang est l'occasion de décliner un répertoire architectural variant en fonction de l'usage des édifices : classicisme pour les bâtiments de l'administration, modernité industrielle pour les halles du marché, pittoresque et polychromie pour les bergeries et bouveries.
Quelques années plus tard, sur le terrain des anciens abattoirs de la Villette-Popincourt, désaffectés du fait de cette nouvelle organisation, Baltard conçoit les bâtiments des Pompes funèbres générales.

Organiser les fêtes parisiennes

En 1853, Baltard est nommé architecte des fêtes de la Ville de Paris. Tradition héritée de l'Ancien Régime, l'organisation de fêtes publiques est encore une activité importante pour les architectes, à l'exemple de Viollet-le-Duc qui décore Notre-Dame pour le mariage de Napoléon III.
Baltard organise non seulement les réceptions ordinaires de la municipalité, mais aussi de prestigieuses cérémonies revêtant une grande importance politique, comme celles organisées pour la venue de la reine Victoria (août 1855) et le baptême du prince impérial (juin 1856). 

Il est aussi appelé à célébrer les transformations de Paris lors de l'inauguration de nouvelles percées, notamment celles du boulevard de Sébastopol (1858), du boulevard Malesherbes (1861) et du boulevard du Prince-Eugène (1862).
Pour ces fêtes grandioses, l'architecte conçoit des constructions éphémères rendues féériques par une végétation luxuriante, des jeux d'eaux et de lumière. Bien souvent, celles-ci lui donnent l'occasion d'expérimenter des solutions architecturales susceptibles de devenir pérennes.

1

2

3

4

5

6

7


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter