Charles Cordier (1827-1905), sculpteur : l'autre et l'ailleurs

Sculpture
Charles CordierNègre du Soudan© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / René-Gabriel Ojéda
Charles Cordier (Cambrai 1827 - Alger 1905), élève de Rude, occupe une place à part dans la sculpture française de la seconde moitié du XIXe siècle. En 1848, année même de l'abolition de l'esclavage en France, il est remarqué au Salon en exposant le buste d'un Soudanais. Faisant sienne la science ethnographique alors à ses débuts, il se fait parallèlement remarquer par son utilisation de la polychromie en sculpture, particulièrement le marbre-onyx d'Algérie. De ses missions ethnographiques en Algérie, en Grèce et en Egypte, il rapporte des bustes et des médaillons, portraits nés de ses rencontres avec les habitants.

Commissaires


Laure de Margerie, chargée d'études documentaires au musée d'Orsay
Edouard Papet, conservateur au musée d'Orsay
avec la collaboration de Christine Barthe, responsable des collections photographiques du Musée de l'Homme.


Exposition également présentée au Musée national des beaux-arts du Québec du 10 juin au 6 septembre 2004, au Dahesh Museum of Art de New York du 12 octobre 2004 au 9 janvier 2005.

Publications

Revue
48/14, La revue du musée d'Orsay N°18, printemps 2004
Musée d'Orsay / Réunion des musées nationaux
11 €

Catalogue d'exposition
Charles Cordier (1827-1905), l'autre et l'ailleurs
La Martinière
45 €

3 février - 2 mai 2004
Musée d'Orsay

Niveau médian, salles 67 et 68


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter