Dolce vita ? Du Liberty au design italien (1900-1940)

Antonio DonghiCirque équestre© Droits réservés © Luca Carrà fotografo
Dans l'Italie du début du XXe siècle, les arts décoratifs se font les interprètes du désir de progrès d'une nation venant de trouver son unité. Ebénistes, céramistes, maîtres verriers travaillent en collaboration avec les plus grands artistes, créant ainsi un véritable "style italien".

Cette période de créativité extraordinaire est présentée à travers un parcours chronologique d'une centaine d'oeuvres. Le style Liberty, qui s'affirme au tournant du siècle, est évoqué par les créations de Carlo Bugatti, Eugenio Quarti, Federico Tesio, en dialogue avec l'oeuvre des peintres divisionnistes. Une deuxième section est consacrée au futurisme dont l'esthétique inspirée par le progrès et la vitesse s'étend à tous les aspects de la vie.

Par la suite, le retour au classicisme, qui se décline en Italie sous de multiples formes, trouve son expression dans les céramiques de Gio Ponti, ou les verres de Carlo Scarpa, jusqu'au langage sévère du "Novecento".
Dans le même temps, le style rationaliste va désormais marquer la naissance du "design" moderne. C'est donc une période charnière, bien que souvent méconnue, de l'art italien que cette exposition met à l'honneur.

 

Commissariat

Guy Cogeval, président de l'Etablissement public des musées d'Orsay et de l'Orangerie
Beatrice Avanzi, conservateur au musée d'Orsay
Irene de Guttry, historienne de l'art
Paola Maino, historienne de l'art

Publication

Cette exposition est placée sous le patronage du Ministère des Biens et des Activités Culturelles et du Tourisme italien (MIBACT).



Avec le généreux soutien du Cercle Italien des Mécènes, de Panerai et de Monte Paschi Banque.


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter