Du frisson... à en perdre la tête !

Tableau
En partant de l'exposition L'ange du bizarre, il est tentant d'explorer, au sein des collections, le thème de la tête coupée qui occupe tout le XIXe siècle. Que l'on pense simplement au mythe de Salomé ou au martyre de saint Jean-Baptiste… Tour à tour trophée, objet, masque, phosphorescence, la tête sans corps entraîne le visiteur dans un univers d'effroi et de plaisir. Le corps ainsi fragmenté préfigure les déconstructions qui vont marquer la naissance de l'art moderne.

  • Mai
    le vendredi à 14h30
    (sauf le 10 mai)
Musée d'Orsay
Comptoirs d'accueil

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter