Musée d'Orsay: Eugène Cuvelier (1837-1900), photographe de la forêt de Fontainebleau

Eugène Cuvelier (1837-1900), photographe de la forêt de Fontainebleau

Photographie
Eugène CuvelierL'orage (forêt de Fontainebleau)© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / René-Gabriel Ojéda
Le musée d'Orsay a reçu une exposition-dossier d'une cinquantaine d'oeuvres d'Eugène Cuvelier (1837-1900), un des plus grands photographes français de paysages. Cette exposition monographique fut la première consacrée à l'artiste, en France.


Adalbert Cuvelier (1812-1871), père d'Eugène, était huilier et photographe amateur. Il créa à Arras un cercle d'amis autour de Corot dont il collectionnait les oeuvres. Il mit ainsi au point la technique du cliché-verre : sur une plaque de verre enduite d'une substance, on dessine à l'aide d'une pointe une image négative sensible à l'effet de la lumière pour être ensuite tirée sur papier. Il enseigna ce procédé à Corot, qui sera ensuite pratiqué par Eugène Delacroix et Charles Desavary, entre autres.


Eugène Cuvelier, élève du peintre Constant Dutilleux, fut également photographe amateur. En 1859, il épousa Louise, fille du célèbre aubergiste Ganne qui recevait chez lui tous les peintres de Barbizon : Camille Corot fut son témoin, Jean-François Millet et Théodore Rousseau, garçons d'honneur. Ces peintres ont sans aucun doute influencé Eugène Cuvelier, dont ils admiraient l'oeuvre photographique sur Arras et Fontainebleau. Par ailleurs, bien que Charles Marville (1816-vers fin 1878), Gustave Le Gray (1820-1884) et Charles Nègre aient précédé Cuvelier à Fontainebleau à la fin des années 1840 et au début des années 1850, ce dernier a donné de la forêt la vision la plus aboutie.


Cuvelier utilisa, dans les années 1860, un procédé déjà dépassé à l'époque, le négatif papier, qui donne à ses images un moelleux incomparable. Il offre, en outre, une vision très diversifiée de la forêt : sous-bois brumeux, allées dégagées, rochers moussus et surtout, dunes de sables d'une modernité étonnante, qui semblent issues d'un paysage d'une autre planète.


Exposition organisée en collaboration avec la Staatsgalerie de Stuttgart

Commissaire de l'exposition allemande

Ulrike Gauss,

Commissaires de l'exposition française

Françoise Heilbrun, conservateur en chef au musée d'Orsay et Quentin Bajac, conservateur au musée d'Orsay

10 juin - 31 août 1997
Musée d'Orsay

salle 68


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter