James Gordon Bennett et le New York Herald : "Un journal américain à Paris".

Couverture
Modèle de patron de journal, grand magnat de la presse au train de vie fastueux, telle est la description du directeur du Earth Herald du roman de Jules Vernes, Le Journal d'un Journaliste en l'An 2889. Nul doute qu'il s'agisse de James Gordon Bennett, ce "Fou d'Américain", comme on aimait à l'appeler.


Le 4 octobre 1887, James Gordon Bennett, le second du nom (1841-1918), fonde l'édition européenne du New York Herald, journal destiné aux Américains à Paris. L'anglais, à l'époque, était la langue des finances, des yachts et des sports. Quotidien de quatre pages rédigé en anglais, il était exclusivement destiné à une clientèle cultivée et influente que les héros mondains des romans de Paul Bourget et Marcel Proust incarnent par ailleurs à merveille. Loti, d'Annunzio, Anatole France ou Paul Bourget y signèrent des articles.


L'exposition-dossier consacrée à ce journal qui, pendant plus de trente ans, sera l'un des reflets de la société brillante de la Belle Epoque et dont la grande guerre sonnera le glas, a aussi présenté la personnalité originale, excentrique et autoritaire de son richissime propriétaire.

Commissaire


Jean-Christophe Gourvennec

10 juillet - 30 septembre 1990
Musée d'Orsay

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter