L'ange du bizarre. Le romantisme noir de Goya à Max Ernst, 1770-1940

Depuis les visions macabres de Goya ou Géricault jusqu'aux films expressionnistes des années 20, le "romantisme noir" a longtemps traduit le désenchantement de certains artistes face aux évolutions de la société ou face à la condition humaine.
Durée 1h30

Musée d'Orsay
Comptoirs d'accueil

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter