Le décorateur et l'amateur d'art. Dessins de décors intérieurs

Marcel Kammerer, projet dessinné pour le Grand hôtel Wiesler à Graz (Autriche), salle des fêtes
 1909
 Paris, musée d'Orsay
Marcel KammererGrand hôtel Wiesler à Graz (Autriche), salle des fêtes© DR - RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski
Le XXe siècle a presque canonisé la place du le décorateur, personnalité chargée d'orchestrer les décors des demeures élégantes et leurs aménagements intérieurs. Aussi ancrée soit-elle de nos jours, cette activité émerge au cours du XIXe siècle, avec des personnalités originales, volontiers indépendantes, comme Eugène Lami, Antoine Zoegger ou Jules Allard. Le décorateur rivalise alors avec l'architecte qui reste cependant encore largement maître du décor.

A la suite de créateurs comme Percier et Fontaine, dont la collaboration a donné naissance au style Empire, la question du décor intérieur devient essentielle. La distribution des pièces, le choix des couleurs, l'emplacement du mobilier et l'exposition d'objets d'art, parachèvent la quête de reconnaissance sociale et d'affirmation d'un goût propres aux élites européennes.

A la fin du XIXe siècle, les mouvements avant-gardistes soulignent l'aspect fondamental joué par le décor intérieur, base du renouveau du cadre de vie. De Félix Duban à Henry Van de Velde, d'Antoine Zoegger à George Niedecken, les dessins de décors intérieurs, loin d'être anecdotiques, contribuent avec force à l'histoire du goût.


Commissaire

Olivier Gabet, conservateur du patrimoine au musée d'Orsay

Publication

Le décorateur et l'amateur d'art. Dessins de décors intérieurs
Gabet Olivier
5 Continents / Musée d'Orsay, avec le généreux soutien de François-Joseph Graf
18 €

12 février - 4 mai 2008
Musée d'Orsay
Salle 10

Galerie d'arts graphiques


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter