Léon Spilliaert : autoportraits

Léon Spilliaert (1881-1946)
 Portrait de l'artiste par lui-même
 1903
 Crayon graphite, encre noire et encre brune à la plume et au pinceau
 H. 27,4 ; L. 27,2 cm
 Paris, musée d'Orsay, conservé au département des Arts Graphiques du musée du Louvre
Léon SpilliaertPortrait de l'artiste par lui-même© ADAGP, Paris © RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Thierry Le Mage
Spilliaert (1881-1946) est l'homme des solitudes inquiétantes, des visages hallucinés, des perspectives infinies, des silhouettes énigmatiques. L'originalité de son interprétation s'impose déjà dans les lavis sombres de ses premières années avec lesquels il se livre à une introspection intense, aboutissant aux fameux autoportraits en visionnaire. Il entretient des affinités avec ses contemporains en peinture comme en littérature : Emile Verhaeren, Maurice Maeterlinck, Odilon Redon, Edouard Vuillard, James Ensor... Toutefois, s'il subit l'ascendant de l'esprit fin de siècle, son oeuvre se développera bien au delà du symbolisme.


Tout au long de sa carrière, Léon Spilliaert surprend, déroute et invente un symbolisme de la nuit intérieure qui laisse son empreinte dans l'art belge de la première moitié du XXe siècle.

Commissaires

Dr. Anne Adriaens-Pannier, conservateur des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique et Marie-Pierre Salé, conservateur au musée d'Orsay.


Exposition organisée avec les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, également présentée du 21 septembre 2006 au 3 février 2007 aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique.

6 mars - 27 mai 2007
Musée d'Orsay
Salle 10
Salle 9

Galerie d'arts graphiques

Accès avec le billet musée


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter