Les Vaudoyer, une dynastie d'architectes

dessin
Léon VaudoyerChapelle latérale de Sainte Marie du Peuple, Rome, élevation et plan© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / DR
De la Révolution aux années 1920, la famille Vaudoyer a occupé une place de premier choix dans l'architecture française. Cette exposition-dossier a présenté, pour la première fois, le portrait de quatre générations d'une dynastie d'architectes à travers un riche ensemble de documents.


Antoine-Laurent-Thomas Vaudoyer (1756-1846), le patriarche, remporte le prix de l'Académie d'Architecture en 1788. Par son travail pour l'administration, et par son rôle majeur dans la mise en place de la future école des Beaux-arts, il représente le type même de l'architecte-fonctionnaire, issu de la Révolution.

Pendant les années 1818-1830, son atelier a formé toute une génération d'architectes et produit plus de grands prix que tout autre : les acteurs de la génération "romantique", les frères Labrouste, Henri et Théodore, ainsi que son propre fils Léon Vaudoyer (1803-1872).

Léon Vaudoyer est un des pères de l'architecture historiciste, qui se met en place en France après la Monarchie de Juillet. Enflammé par les idées utopiques des disciples de Saint-Simon, puis par la Révolution de 1830, il propose la vision d'une architecture didactique et engagée dans la création d'un nouvel ordre social, positiviste et progressiste, probablement sous l'influence des idées du philosophe Auguste Comte.


En revanche, s'il s'associe artistiquement et politiquement au Second Empire, son fils Alfred (1846-1919) mène une carrière beaucoup plus discrète. Il travaille essentiellement pour une clientèle parisienne aisée. Son oeuvre est marquée par un éclectisme et une recherche expressive des caractères nationaux.

Son fils Georges (1877-1947) continue la tradition familiale jusqu'au milieu du XXe siècle. Pionnier de la cité-jardin, il se montre aussi novateur dans de nombreuses réalisations d'HLM.


L'exposition-dossier a montré la diversité en même temps que la continuité familiale par la présentation de dessins, photographies, gravures, tableaux, etc. D'autres aspects ont également été abordés : l'évolution de l'architecture parisienne du XIXe siècle, les polémiques autour de l'introduction de la couleur dans l'architecture, les tentatives pour intégrer des nouveaux matériaux, ainsi que les enjeux politiques de l'architecture officielle en France.

Commissaires de l'exposition

Barry Bergdoll, professeur d'histoire de l'architecture à l'université Columbia à New York et Marie-Laure Crosnier Leconte, coordinatrice de l'exposition et du catalogue

Publication

Catalogue d'exposition
45 Les Vaudoyer. Une dynastie d'architectes
Bergdoll Barry
Réunion des musées nationaux

22 octobre 1991 - 12 janvier 1992
Musée d'Orsay

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter