Musée d'Orsay: L'Origine du monde. Autour d'un chef-d'oeuvre de Courbet

L'Origine du monde. Autour d'un chef-d'oeuvre de Courbet

Tableau
Gustave CourbetL'origine du monde© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski
L'Origine du monde, chef-d'oeuvre fascinant, fut dès sa création, entouré d'une aura quasi mythique. L'histoire de sa destinée nous est mal connue. Son premier propriétaire fut certainement le diplomate turco-égyptien Khalil-Bey (1831-1879) qui le dissimula parmi les tableaux de sa collection privée. Cet esprit cultivé collectionnait notamment les oeuvres de Delacroix, Ingres et Théodore Rousseau.

Le nu féminin comptait parmi les thèmes de prédilection de Courbet. L'Origine du monde est l'un des meilleurs exemples de la peinture charnelle et lyrique de l'artiste dans les années 1860. Ce tableau, de composition radicale et de facture franchement anatomique, surprend et dérange tout en même temps.


Pour retracer son histoire, plusieurs chefs-d'oeuvre ont été rassemblés : Le Bain turc d'Ingres (musée du Louvre), Le Sommeil de Courbet (musée du Petit Palais) mais aussi des toiles comme La source de la Loue (Buffalo, Albright-Knox Art Gallery), vision intimiste et personnelle associant la beauté fémimine au paysage.


L'Origine du monde, oeuvre célèbre quoique soigneusement dérobée à tout regard, comme en témoigne le panneau-masque peint par André Masson en 1955, figure désormais au musée d'Orsay, sans aucun cache : l'oeuvre retrouve ainsi sa juste place dans l'histoire de la peinture moderne.

Commissaire de l'exposition

Laurence des Cars, conservateur au musée d'Orsay

16 octobre 1996 - 5 janvier 1997
Musée d'Orsay

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion