Musée d'Orsay: Magie et illusionnisme. Autour de Robert-Houdin

Magie et illusionnisme. Autour de Robert-Houdin

L'exposition-dossier a retracé l'histoire de la magie et de l'illusionnisme, tout en mettant l'accent sur Jean Eugène Robert-Houdin, qui rénova entièrement cet art au milieu du XIXe siècle.


Une première salle évoquait la magie ancienne. L'Escamoteur, tableau de Jérôme Bosch datant de la Renaissance, résume toute une tradition médiévale : l'escamoteur, que l'on appellera plus tard saltimbanque, prestidigitateur ou illusionniste, pratiquait sur la place publique le jeu des gobelets qui consistait à faire disparaître une petite balle de liège. Au XVIIIe siècle se développent la physique amusante et les curiosités scientifiques: les magiciens font irruption dans les théâtres et les salons. Peintures, estampes, livres, arsenal d'objets magiques et automates ont illustré cette "préhistoire".


La salle suivante était consacrée à Robert-Houdin, autour de quelques souvenirs mythiques : portraits, programmes, affiches et objets des "Soirées fantastiques" du théâtre du Palais-Royal, dans les années 1845-1852. On pouvait y voir la célèbre Pendule mystérieuse, la Serinette, Le Pâtissier du Palais-Royal et
l'Oranger, qui comptent parmi ses plus beaux automates. Une série d'affiches rares a retracé l'histoire du théâtre Robert-Houdin, ainsi que l'affaire Houdini, ce magicien américain qui prétendit démasquer Robert-Houdin, en commençant par lui voler son nom.


L'exposition-dossier se terminait avec les vingt premières années de notre siècle : photographies et affiches des spectacles de magie de Georges Méliès, dernier propriétaire du théâtre Robert-Houdin, prestidigitateur avant d'être l'un des pionniers du cinématographe. Le cinéma est né au coeur même de l'illusionnisme. Là encore, Robert-Houdin est un précurseur: son art, tout comme ses travaux scientifiques en ophtalmologie, porte sur les usages possibles du visuel, sur le rapport de l'invisible au visible, de la science à l'art.

Commissaire de l'exposition

Nicole Savy, chef du service culturel du musée d'Orsay

19 septembre 1995 - 7 janvier 1996
Musée d'Orsay

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter