Millet, Courbet et le naturalisme français : chefs-d'oeuvre du musée d'Orsay

Tableau
Jean-François Millet Des glaneuses© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Jean Schormans
Près de 10 ans après l'immense succès de l'exposition Trésors impressionnistes en 2004-2005, le musée d'Orsay revient à Shanghai pour présenter la première grande exposition internationale du tout nouveau Musée des arts de Chine, inauguré le 1er octobre dernier, et installé dans l'ancien Pavillon chinois de l'Exposition universelle de 2010.

Millet, Courbet et le naturalisme français réunit 87 chefs-d'oeuvre des collections d'Orsay, et permet au public de ce nouveau musée de découvrir les fondements et l'évolution de la peinture réaliste et naturaliste française du XIXe siècle.
Outre Millet et Courbet, les plus grands noms de ces mouvements picturaux sont présents : Jules Bastien-Lepage, Alfred Roll, Rosa Bonheur, ou encore les peintres de l'école de Barbizon, dont Corot… des artistes qui s'affranchissent des règles académiques jusqu'alors en vigueur pour livrer une nouvelle vision de la nature, mais également pour s'intéresser aux hommes qui les entourent, aux traditions ou aux bouleversements d'une société en pleine mutation.

Commissaires

Stéphane Guégan, conservateur au musée d'Orsay
Xavier Rey, conservateur au musée d'Orsay

Exposition organisée par le musée des Art de Chine, Shanghai, et le musée d'Orsay, Paris.

16 novembre 2012 - 28 février 2013

Shanghai, musée des arts de Chine

Résultats
/3

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter