Une famille d'artiste en 1900 : les Saint-Marceaux

Sculpture
Charles René de Saint-MarceauGénie gardant le secret de la tombe© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski
Sculpture, peinture et musique sont réunies autour du sculpteur René de Saint-Marceaux (1845-1915) et de sa famille. Représentatif des milieux artistiques de la "Plaine Monceau" au tournant du siècle, à la fois éloignés des poncifs de l'art officiel, comme de l'éclat des avant-gardes, le salon de Margueritede Saint-Marceau, née Jourdain, surnommée "Meg", était un salon artistico-mondain propre à la grande bourgeoisie du XIXe siècle où l'on venait s'entretenir de musique et de peinture.


La jeune Marguerite s'installa avec son premier époux Eugène Baugnies, peintre discret auteur de scènes orientalisantes, au 100, boulevard Malesherbes. Elle y vécut entourée de peintres amis, comme Giovanni Boldini, Jean Béraud et Edmond Aman-Jean. La grande époque de son salon coïncide toutefois avec celle de son second mariage avec René de Saint-Marceaux en 1892. L'hôtel, totalement réaménagé, était à même de recevoir au mieux ses amis peintres, musiciens et écrivains. Ses soirées réunirent des artistes célèbres pendant une cinquantaine d'années.


Des musiciens comme Ravel, Fauré, Debussy ou Poulenc, critiques, artistes et écrivains comme Jacques-Emile Blanche, Isidora Duncan, Dumas fils, Gabriele d'Annunzio ou Colette fréquentèrent assidûment son salon. Ne fut-il pas l'un des modèles du salon Verdurin dans l'oeuvre proustienne  ?

Commissaire de l'exposition

Antoinette Le Normand-Romain, conservateur au musée d'Orsay

Cette exposition a également été présentée au Musée des Beaux Arts de Reims du 12 mars au 8 juin 1993

Publication

Catalogue d'exposition
49 Une famille d'artistes en 1900. Les Saint-Marceaux
Réunion des musées nationaux

20 octobre 1992 - 17 janvier 1993
Musée d'Orsay

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter