A fleur de peau. Le moulage sur nature au XIXe siècle.

sculpture
Alexandre FalguièreLa danseuse© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Daniel Arnaudet / Jean Schormans
La pratique du moulage sur nature, largement répandue au XIXe siècle, fut longtemps considérée comme un procédé habituel du sculpteur. En raison de sa reproduction extrêmement fidèle de la réalité, le moulage, pièce documentaire ou témoignage affectif, a soulevé de vives polémiques et l'injuste scandale autour de l'Age d'airain de Rodin en demeure l'exemple le plus connu. Cette technique rejoint les enjeux du réalisme en sculpture, représentation et appropriation du corps humain ou de ses fragments. Ce que les disciplines scientifiques, ou considérées comme telles, n'ont pas manqué de systématiser au cours du XIXe siècle dans un but didactique. En miroir des pratiques artistiques, l'exposition présente des moulages phrénologiques, ethnographiques, mais également médicaux, zoologiques et botaniques qui constitueront un panorama varié d'une technique méconnue mais largement diffusée dans la sphère privée - l'atelier de l'artiste - et publique - les collections scientifiques - au XIXe siècle.

Commissaire

Edouard Papet, conservateur au musée d'Orsay

Exposition également présentée à l'Henry Moore Institute, Leeds du 16 février au 19 mai 2002, à la Hamburger Kunsthalle, Hambourg du 14 juin au 1er septembre 2002 et au Museo Vela, Ligornetto, Office fédéral de la culture du 14 septembre au 17 novembre 2002.

Publications

Revue
48/14, La revue du musée d'Orsay N°13, automne 2001
Musée d'Orsay / Réunion des musées nationaux
11 €

Catalogue d'exposition
A fleur de peau
Réunion des musées nationaux
37,35 €

30 octobre 2001 - 27 janvier 2002
Musée d'Orsay

salles 67, 68 et 69


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion