Art, industrie et japonisme : le service "Rousseau"

Assiette plate
Félix BracquemondAssiette plate du service "Rousseau"© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / DR
Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, les arts de la Table connaissent un développement spectaculaire.
Les services présentent une diversité de plus en plus étendue. Parmi eux, il en est un qui occupe une place de choix dans l'histoire des styles, celle qui traditionnellement, en fait le plus ancien exemple de japonisme dans la céramique française. Par ailleurs, une demande ininterrompue jusqu'au début de la seconde guerre mondiale, confirme le succès rencontré par l'entreprise de l'éditeur François-Eugène Rousseau dès ses débuts, en 1866.

Il paraissait utile d'apporter quelques précisions à son sujet à travers cette exposition-dossier, année même où le japonisme a été l'objet d'une importante manifestation au Grand Palais.

Commissaire de l'exposition

Philippe Thiébaut, conservateur au musée d'Orsay

7 mars - 26 juin 1988
Musée d'Orsay

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion