Musée d'Orsay: Auguste Lepère ou le renouveau du bois gravé

Auguste Lepère ou le renouveau du bois gravé

Couverture
La gravure sur bois connaît un regain de faveur auprès des illustrateurs travaillant pour des journaux aussi populaires que L'Illustration, Le Magasin pittoresque ou Le Monde illustré.

Auguste Lepère (1849-1918) peut être considéré comme l'inventeur d'une technique tombée en désuétude . En renouant, vers 1889, avec les techniques anciennes du bois gravé, il prend à rebours l'évolution de la gravure vers la reproduction fac-similée de dessins. Il découvrit par ailleurs, aux côtés de Charles Maurin et Henri Rivière, les estampes japonaises et les ressources originales du bois gravé en couleurs. Retrouvant la tradition du bois original, les procédés qu'il remet en oeuvre - gravure sur bois de fil et taille au canif - impliquent une sensibilité particulière aux qualités du matériau qui infléchit sa facture.

L'exposition a retracé, à travers quarante-deux pièces, ce retour aux sources qui ouvre la voie à l'oeuvre gravé de Paul Gauguin, Félix Vallotton ou Henri Rivière.

Commissaire de l'exposition

François Fossier, conservateur au cabinet des Estampes de la Bibliothèque nationale

Publication

Catalogue d'exposition
48 Auguste Lepère ou le renouveau du bois gravé
Fossier François
Réunion des musées nationaux

23 juin - 13 septembre 1992
Musée d'Orsay

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion