Autochromes d'Etienne Clémentel

photographie
Etienne ClémentelClaude Monet devant le bassin aux nymphéas, à Giverny© Musée d'Orsay, dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt
L'autochrome est le premier procédé commercialisé de la photographie en couleurs, mis au point par les frères Lumière en 1904, à partir de l'invention de la trichromie par Louis Ducos du Hauron, en 1868.


Attiré dès sa jeunesse par les arts, Etienne Clémentel poursuit cependant une carrière politique où il joua un rôle de premier plan : nommé ministre des Colonies en 1905, il dirige plusieurs ministères entre 1915 et 1920.

Sa sensibilité artistique se manifeste dans le traitement de ses autochromes et le distingue très nettement des autres amateurs. La familiarité de l'artiste avec les peintres impressionnistes eut une grande influence sur la réalisation de ses prises de vue. Rappelons que Clémentel fut lié à Renoir et Bourdelle, qu'il fut l'ami intime de Monet, et que c'est grâce à lui que l'oeuvre de Rodin put entrer dans les collections de l'Etat.

S'il porte volontiers son regard sur des scènes familiales et de villégiature, il excelle surtout dans les prises de vue de paysages, aux couleurs délicates et tendant vers l'abstraction. Clémentel utilise des plaques stéréoscopiques de dimensions réduites (4,4 x 10,7 cm), prises avec un appareil vérascope Richard, permettant une vision en relief, par transparence.

Commissaire de l'exposition

Françoise Heilbrun, conservateur au musée d'Orsay

26 juillet 1993 - 3 janvier 1994
Musée d'Orsay

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion