Musée d'Orsay: Eugène Jansson (1862-1915) Nocturnes suédois

Eugène Jansson (1862-1915) Nocturnes suédois

Eugène JanssonLogement prolétaire© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski
Né et mort à Stockholm, Jansson a passé toute sa vie dans cette ville qu'il aimait et dont il a représenté de magnifiques panoramas. De son atelier, situé sur les hauteurs de Mariaberget, il avait une vue exceptionnelle, surplombant les îles et les étendues d'eau. Particulièrement sensible à l'étrange atmosphère bleutée qui s'en dégagait la nuit, il s'arrêta, dans ces paysages, à une seule couleur, le bleu. La musique fut aussi pour lui une source d'inspiration et il a intitulé plusieurs de ses tableau "Nocturne", sans doute en pensant à Chopin, son compositeur favori. Après 1904, il se consacra à un autre sujet : le nu masculin. Ses nouveaux tableaux firent sensation en raison de leur originalité, mais leur ambiguïté suscita de vives critiques - jamais depuis l'Antiquité on n'avait scruté ainsi le corps des athlètes. Inconnu hors de Suède, Jansson est un artiste singulier, hardi et novateur. Constamment inquiet, il suit un parcours étrange, hanté par la nuit, le désir et la mort.

Commissaire

Henri Loyrette, conservateur général, directeur du musée d'OrsayExposition organisée avec le soutien du Ministère de la Culture suédois

18 mai - 22 août 1999
Musée d'Orsay

salles 15, 16, 17, 19, 20, 21 22 et 23


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion