Georges N. Barnard (1819-1902) : Photographies de la Guerre de Sécession

photographie
Georges N. BarnardBattle Ground in Resacca, number 3© Musée d'Orsay, dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt
La guerre de Sécession (1861-1865) permit à la photographie américaine de connaître un essor remarquable. De nombreux photographes s'y illustrèrent, organisant de véritables reportages, au sens moderne du terme, grâce à la technique du collodion sur verre récemment introduite aux Etats-Unis, qui se prêtait à une prise de vue accélérée et à la diffusion des épreuves.


En 1863, Barnard travaille comme photographe officiel de l'armée du Mississipi, dirigée par le général Sherman. De ces photographies prises en 1864 et 1865 pendant la campagne du Tennessee jusqu'aux Caroline en passant par la Georgie, Barnard publia un album de 61 planches tirées par ses soins sur papier albuminé. Rappelons qu'à l'époque, il n'existait pas de procédé de reproduction photomécanique simple et peu coûteux et que, par exemple, les épreuves ne pouvaient figurer dans les journaux que sous forme d'interprétation en gravure sur bois.


Cet album déploie devant nos yeux, en de majestueuses compositions d'une remarquable profondeur de champ, et dont les critiques de l'époque ne manquèrent pas de relever les qualités esthétiques, les destructions des Etats du Sud. Cette publication n'en constitue pas moins un muet mais violent réquisitoire contre les horreurs de la guerre.

Commissaire de l'exposition

Françoise Heilbrun, conservateur en chef au musée d'Orsay

26 février - 26 mai 1991
Musée d'Orsay

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion