Johan Barthold Jongkind (1819-1891)

tableau
Johan Barthold JongkindEn Hollande, les barques près du moulin© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Gérard Blot
Né aux Pays-Bas, Jongkind a, comme son compatriote Vincent van Gogh, passé une grande partie de sa vie en France, son pays d'adoption. Ses paysages de jeunesse montrent avec sensibilité différents lieux de son pays natal dans la tradition hollandaise qui lui est enseignée notamment par le peintre Andreas Schelfhout (1787-1870) à La Haye. Entraîné par le peintre Eugène Isabey (1803-1886), Jongkind poursuit, à partir de 1846, sa formation à Paris. C'est au début des années 1860 qu'il exprime son attrait pour les marines au cours de ses séjours sur la côte normande au Havre, à Sainte-Adresse, Honfleur, Trouville…. Il y fait la connaissance de Boudin et surtout rencontre Monet qui reconnaîtra avec sincérité sa dette envers l'artiste hollandais : "c'est à lui que je dois l'éducation définitive de mon oeil".

Pour la fraîcheur de sa vision, particulièrement sensible dans ses aquarelles, Jongkind est considéré avec raison comme un précurseur de l'impressionnisme; il participa d'ailleurs au Salon des Refusés en 1863 avec le tableau Ruines du château de Rosemont (musée d'Orsay). A partir de 1873, Jongkind découvre le Dauphiné. Il termine son existence à la Côte-Saint-André où il est inhumé en 1891. L'artiste laisse plusieurs paysages exécutés dans la Nièvre, le Dauphiné, ou évoquant son voyage de 1880 dans le Midi.

Par cette exposition qui s'attache à retracer les étapes de la carrière de l'artiste et à mettre en valeur les divers aspects de son oeuvre trop longtemps négligé, le musée d'Orsay entend rendre un juste hommage à Jongkind et à "son accord franco-hollandais".

Commissaires

John Sillevis, Hoofdconservator au Gemeentemuseum à La HayeSylvie Patin, Conservateur en chef au musée d'Orsay à ParisGötz Czymmek, Oberkustos au Wallraf-Richartz-Museum de CologneExposition également présentée au Gemeentemuseum de La Haye du 11 octobre 2003 au 17 janvier 2004au Wallraf-Richartz-Museum de Cologne du 6 février au 8 mai 2004Cette exposition a reçu le soutien de la Banque de Neuflize, membre du groupe ABN AMRO.
Pour compléter cette approche de l'artiste, la Fondation Custodia organise une exposition-dossier Jongkind intime : dessins, estampes et lettres de Jongkind et son entourage dans la collection Frits Lugt à l'Institut néerlandais, 121 rue de Lille à Paris, du 10 juin au 18 juillet 2004

2 juin - 5 septembre 2004
Musée d'Orsay

Salles d'expositions temporaires


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion