Musée d'Orsay: Paul-Emile Miot. Photographies de Tahiti et des Iles Marquises 1869-70

Paul-Emile Miot. Photographies de Tahiti et des Iles Marquises 1869-70

photographie
Paul-Emile MiotTrois indiennes Mic-Mac à Terre-Neuve© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / DR
Originaire des Antilles, Paul-Emile Miot (1827-1900) entre à l'Ecole Navale en 1843 puis sera nommé capitaine de la frégate L'Astrée en 1869. A ses qualités d'hydrographe, il joint celle d'un habile dessinateur et d'un remarquable photographe. Il put exercer ses talents de "reporter" lors de ses voyages en mer à Terre-Neuve, au Sénégal, au Pérou, au Chili et en Océanie.


Miot utilise la photographie pour décrire la topographie des côtes et rapporte de ses escales en Polynésie et aux Iles Marquises de nombreuses images d'indigènes. De sa mission à Terre-Neuve sous les ordres de l'Amiral Cloué, il fait un reportage qui parut dans la revue Le Tour du Monde, en 1863.


Marin photographe, il apporte à l'histoire des voyageurs européens du XIXe siècle les premières représentations photographiques de pays lointains où tout, sous couvert d'exotisme, pouvait séduire. Miot pratique également la photographie ethnographique. Dans les paysages de Papeete, apparaissent quelques personnages. La photographie intitulée Figuiers et cocotiers de la case de la reine à Nouka-hiva (Musée du Louvre, 1869-1870) est exemplaire en ce sens.


Cet accrochage de photographies, réalisé avec le concours du musée de l'Homme, présente des figures et des paysages dont certains préfigurent l'atmosphère picturale des oeuvres de Paul Gauguin.

Commissaire de l'exposition

Françoise Heilbrun, conservateur au musée d'Orsay

17 janvier - 23 avril 1989
Musée d'Orsay

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion