Adolfo Wildt (1868-1931), le dernier symboliste

Adolfo WildtVir temporis acti© Archivio Franco Maria Ricci
Ce sculpteur italien, proche du mouvement Liberty et du symbolisme, a su élaborer un langage ou l'expressionnisme se mêle aux réminiscences de l'art antique, de la Renaissance, mais aussi néogothiques, dans un équilibre inédit entre la force expressive du modèle et la grâce de motifs purement décoratifs.
Etranger au monde des avant-gardes, Wildt connut un succès critique controversé, tant en raison des sujets de ses oeuvres parfois obscurs, que de choix formels considérés comme excentriques. Sa sensibilité en a fait l'interprète d'une "époque fatiguée et anxieuse, crédule et curieuse" (Ugo Ojetti).

Organisée avec la participation de la Fondation Cassa dei Risparmi di Forli, cette exposition exceptionnelle présente pour la première fois en France sculptures et dessins de l'un des artistes les plus raffinés et cultivés du XXe siècle.

 

 

Commissaires

Beatrice Avanzi, conservateur au musée d'Orsay
Ophélie Ferlier, conservateur au musée d'Orsay
Exposition organisée par l'Etablissement public des musées d'Orsay et de l'Orangerie, en collaboration avec la Fondazione Cassa dei Risparmi de Forli et de la ville de Forli.

Exposition également présentée à Milan, Galleria d'Arte Moderna, du 26 novembre 2015 à février 2016.

Publication

Cette exposition est placée sous le patronage du Ministère des Biens et des Activités Culturelles et du Tourisme italien (MIBACT).



Avec le généreux soutien du Cercle Italien des Mécènes, de Panerai et de Monte Paschi Banque.

15 avril - 13 juillet 2015

Paris, musée national de l'Orangerie


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter