Bonnard/Vuillard

La collection Zeïneb & Jean-Pierre Marcie-Rivière

Pierre BonnardNu accroupi au tub© Musée d'Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt
"Si je vous écrivais chaque fois que je pense à vous, à notre passé, à la peinture, etc., vous auriez une bibliothèque à compulser." écrit Vuillard à Bonnard dans sa dernière lettre datée du 4 mai 1940.

Pour célébrer les 150 ans de la naissance de Pierre Bonnard, le musée Bonnard du Cannet rend hommage au peintre, en exposant un ensemble exceptionnel composé de chefs-d'oeuvre issus de la collection Zeïneb et Jean-Pierre Marcie-Rivière, philanthropes et grands collectionneurs d'art des XIXe et XXe siècles, ensemble généreusement offert au musée d'Orsay.

Construite avec une admirable cohérence esthétique et scientifique pendant près de 40 ans par le couple Marcie-Rivière, cette élégante collection se compose de 25 tableaux et 94 dessins de Bonnard et de 24 tableaux, 3 pastels et 2 dessins de Vuillard. Elle témoigne de l'étroite complicité artistique des deux peintres durant leurs années nabies.

Unis par des goûts communs et une même curiosité, Bonnard et Vuillard partagent les découvertes ou les tâtonnements, la liberté et l'indépendance, mais aussi les amis, les expositions ou la littérature. Leurs échanges épistolaires entre 1891 et 1940, témoignent de cette "amitié fraternelle". Leur rencontre a lieu à l'Ecole nationale supérieure des Beaux-arts de Paris. Puis, à l'instar de Denis, Ranson, Roussel, Ibels ou Piot, ils suivent les cours libres de l'Académie Julian. Tous sont passionnés de nouveautés, de littérature symboliste, de théâtre ou de musique wagnérienne. Ce temps d'émulation passé, demeurent l'amitié et la richesse des individus. Bonnard et Vuillard ne cesseront de se voir et d'échanger jusqu'à la mort de ce dernier en 1940 dont Bonnard restera inconsolable.

Entre les oeuvres de Bonnard, le "Nabi très japonard", et celles de Vuillard, le "Nabi zouave", la magie opère. Très peu connues du public, elles mettent en lumière les liens étroits rattachant les deux artistes.



Commissaire

Véronique Serrano, conservateur, Musée Bonnard

13 mai - 17 septembre 2017

Le Cannet, Musée Bonnard


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion