Musée d'Orsay: Des vies et des visages, portraits d'artistes du musée d'Orsay

Des vies et des visages, portraits d'artistes du musée d'Orsay

dessin
Edgar DegasPortrait d'Edouard Manet© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Michèle Bellot
Aux côtés de chefs-d'oeuvre de la collection de dessins du musée d'Orsay, tels que les portraits de Manet par Degas, l'autoportrait à la pipe de Courbet, le double portrait de Pissarro et Gauguin… sont présentées pour la première fois des oeuvres de peintres, sculpteurs et graveurs qui méritent d'être redécouverts en tant que dessinateurs.

Le portrait d'artiste et, a fortiori en dessin, est un genre à part. Alors que les portraits peints et sculptés sont souvent destinés à l'exposition, que le portrait photographique, par la technique mise en oeuvre, est le résultat d'un dispositif et d'une pose, le dessin touche le plus souvent au plus intime du portrait, par sa réalisation et sa destination. Même si l'idée de postérité est présente chez des artistes soucieux de s'inscrire dans une lignée artistique et d'écrire à leur tour l'histoire de l'art, les autoportraits, en dessin, sont avant tout des supports et outils de la connaissance de soi, connaissance à conquérir par l'observation attentive de son propre regard à travers le miroir. Modèle "à portée de crayon", l'artiste s'étudie lui-même sans soucis des contraintes matérielles : seul ou isolé, il peut se dessiner sans relâche.

Les portraits d'artistes par d'autres créateurs sont souvent offerts au modèle, ou à son entourage : la plupart des feuilles présentées n'avaient, avant d'entrer dans les collections publiques, pas quitté l'atelier ou le cercle des artistes. Ils témoignent d’une connivence particulière entre le dessinateur et son modèle, connivence de métier, de style, d'esthétique, de mode de vie. Ce sont des preuves d’amitié, des gages de confiance, des échanges stimulant le dialogue et l'émulation.

La ressemblance à conquérir n'est pas tant la ressemblance extérieure que l'"essence" de l'artiste : il s'agit de capter son regard, son type, son style, son tempérament. Au-delà du reflet d'une apparence, le portrait peut faire office de manifeste, où le modèle devient le prétexte d'affirmer une nouvelle manière de voir.

Commissaire

Leïla Jarbouai, conservatrice des dessins du musée d'Orsay, assistée de Géraldine Masson, collaboratrice scientifique au musée d'Orsay

Tous mécènes! Entreprises, particuliers, soutenez cette exposition en un clic.

1 avril - 3 juillet 2017

Metz, musée de la Cour d'Or


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter