Le triomphe de la couleur. De Van Gogh à Matisse, les collections du musée d'Orsay et de l'Orangerie

Paul GauguinFemmes de Tahiti© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski
L'exposition Le triomphe de la couleur. De Van Gogh à Matisse, les collections du musée d'Orsay et de l'Orangerie montre comment la couleur, à la fin du XIXe siècle, se libère de la réalité sensible avec l'application des théories scientifiques sur les complémentaires et le mélange optique. Lié à Seurat et Signac, Van Gogh adopte pendant son séjour à Paris en 1886-1887 le chromatisme pur et la division de la touche des peintres néo-impressionnistes. Il admire également les recherches de Gauguin qui utilise la couleur dans un sens symboliste et intellectuel. Les teintes posées en aplats, comme dans les estampes japonaises, donnent un caractère poétique et décoratif aux compositions des Nabis qui suivent la leçon de Gauguin. Cette révolution chromatique franchit une étape radicale au tournant du XXe siècle avec les Fauves qui utilisent la couleur comme un langage expressif autonome.

Commissaire

Isabelle Cahn, conservateur en chef au musée d'Orsay


Exposition également présentée au Centro Cultural Banco do Brasil (CCBB), Sao Paulo, Brésil du 4 mai 2015 au 7 juillet 2016 et au Centro Cultural Banco do Brasil (CCBB), Rio de Janeiro, Brésil du 20 juillet au 17 octobre 2016.

8 octobre 2015 - 2 janvier 2016

Barcelone, Fondation Mapfre


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter