Les écrivains de la couleur

La couleur est souvent une nécessité pour les écrivains, celle de faire partager au lecteur un sentiment. Elle donne du sens à la fiction, dramatise le récit. Avec Baudelaire, Rimbaud, Proust, Melville, Fenimore Cooper ou Orhan Pamuk, l'usage de la couleur est devenu synonyme d'émancipation littéraire.

Pierre BonnardIntimité© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

dim. 29 mars 2015 - 16h00
Musée d'Orsay
Restaurant

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion